Bordeaux s’est adjugé le derby de la Garonne en allant étriller Toulouse sur sa pelouse (1-3) en 16e de finale de la Coupe de la Ligue. De quoi retrouver un peu de sérénité côté girondin et enfoncer un peu plus le TFC dans le doute.

Willy Sagnol va pouvoir se détendre un peu. Son équipe l’a pris au mot en jouant le coup à fond pour son entrée en lice en Coupe de la Ligue. Il le fallait pour calmer un peu le technicien girondin, sur les nerfs après une seule victoire lors des cinq derniers matches. Le voisin Toulouse a joué le rôle de la victime devant son public (1-3). En quête également de confiance après deux défaites de rang, le TFC n’a jamais trouvé la solution pour perturber Bordeaux, qui avait copié son schéma tactique en 3-5-2 pour cette rencontre. Un pari gagnant de la part de Sagnol, peut-être tenté de renouveler l’expérience dans les semaines à venir.

Son équipe a fait la différence dès la première mi-temps, sur un corner repris de la tête par Pallois (17e, 0-1), et un contre supersonique conclu par Contento (25e, 0-2). Frustrant pour les Toulousains, qui ont eu des possibilités pour revenir au score. Mais Ben Yedder, après s’être vu refuser un penalty en début de match, n’a pas été en réussite sur coup franc (9e, 39e), et Carrasso s’est interposé avec brio devant Doumbia (48e). L’expulsion sévère de Pallois pour un deuxième avertissement aurait pu laisser présager un retournement de situation (63e). Mais le but de Diabaté à la conclusion d’un autre contre a mis à l’abri des Girondins en infériorité numérique (67e, 0-3).

La réduction de l’écart d’Akpa-Akpro est intervenue bien trop tard pour redonner de l’espoir au TFC (84e, 1-3). Réveil tardif, défense trop souvent battue et attaque en berne : rien n’a fonctionné pour les Violets, qui tenteront de sonner le réveil samedi du côté de… Bordeaux, en Championnat.