Samedi soir, le Paris Saint-Geramin aura l’occasion de réaliser un triplé historique, en remportant la Coupe de France contre Auxerre. Un match où les Parisiens sont archi-favoris.

Laurent Blanc est apparu détendu en conférence de presse, à la veille d’affronter Auxerre en demi-finale de la Coupe de France. Une confiance que le technicien parisien peut puiser dans le grand écart de niveau entre les deux équipes, d’autant que Zlatan Ibrahimovic sera de nouveau opérationnel pour cette confrontation. Il est très bien. On a été très prudent sur l’évolution de sa blessure au mollet, afin de pouvoir l’aligner pour cette finale. Il est complètement guéri, a assuré le technicien parisien.

En face, Jean-Luc Vanucchi l’a annoncé : les Bourguignons joueront très bas, en espérant pouvoir contrer l’armada parisienne. C’est une tactique, mais peut-être fera-t-il le contraire… Peu ont essayé de venir nous chercher haut. Les Marseillais nous ont posé des problèmes comme ça, au Parc des Princes, pendant 20 minutes, puis ils ont reculé. Si l’adversaire nous laisse le ballon, on le prendra avec plaisir. On aura peut-être encore plus de possession qu’on le souhaite. Mais il faudra concrétiser nos moments forts, a tout de même tempéré Laurent Blanc.

Au final, les Parisiens sont leur premier adversaire. Alors que le championnat est terminé et qu’ils affrontent une équipe de Ligue 2 en finale de la Coupe, le risque d’un relâchement est forcément possible. Mais à ce niveau là aussi, l’ancien international français s’est montré rassurant : Je pense que le groupe est déterminé. Mais la meilleure réponse sera donnée demain. Les entraînements ont été de très bonne qualité, cette semaine. Je sens mes joueurs concernés. Ils ont envie de gagner le dernier trophée qui s’offre à eux. Il faudra maintenant le démontrer sur la pelouse du Stade de France samedi soir.