Le président de club allemand de Hoffenheim, Dietmar Hopp, fait partie des personnes à la recherche d’un vaccin pour lutter contre le coronavirus. C’est lui qui a refusé de vendre le vaccin aux Etats-Unis.

La presse allemande, dont Der Spiegel, révèle que la société CureVac travaillait à l’élaboration d’un vaccin amené à éliminer la maladie. En plus d’être le patron du TSG, le dirigeant allemand de 79 ans est le propriétaire de cette entreprise basée à Tübinger, qui a refusé de vendre le vaccin aux Etats-Unis. Si la décision a été plus tardive que les autres championnats majeurs, la Bundesliga a fini par suspendre les matches pour une période indéterminée.