Pour survivre financièrement face à la crise sanitaire que traverse l’Europe, plusieurs clubs ont décidé de baisser le salaire de leurs joueurs. Une solution adoptée ce lundi en Italie et que la FIFA devrait bientôt exiger dans les autres pays.

La Ligue italienne a annoncé aujourd’hui que l’ensemble des clubs de Serie A sont arrivés à un accord concernant la diminution des salaires des joueurs. Si le Championnat devait en revanche reprendre, la diminution ne serait que « d’un sixième de la rémunération brute annuelle ». Des accords individuels doivent encore être signés entre les clubs et les joueurs, qui renoncent donc à une somme comprise entre deux mois et quatre mois de salaire.

Un exemple dont devrait bientôt se servir la FIFA pour réclamer le même traitement dans les autres championnats européens. La haute instance du football mondial préconise également de repousser l’ouverture du marché des transferts tant que la saison en cours ne sera pas terminée. Les joueurs arrivant en fin de contrat au mois de juin pourra également être conservés jusqu’au bouclage de l’exercice 2019-2020.