Le Brésilien Rodrygo, 18 ans à peine, a brillé de mille feux en Ligue des champions, signant un triplé à la pointe de l’attaque du Real Madrid lors de la victoire fleuve face à Galatasaray (6-0). Ce joueur avait pourtant été initialement repéré par le FC Barcelone.

C’est l’obsession de Florentino Pérez de trouver le “nouveau Neymar” qui a permis au Real Madrid de couper l’herbe sous le pied de son rival. Dans un autre dossier, d’ailleurs, le même scénario s’était déjà produit. En 2017, le club catalan était sur le point de recruter Vinicius Jr auprès du Flamengo. Le Real Madrid a surenchéri et emporté la mise pour un investissement déraisonnable de 45 millions d’euros et 8 millions d’euros de prime à la signature, pour un joueur qui n’a toujours pas confirmé son potentiel, deux ans plus tard. En 2018, le Barça était en négociations très avancées avec le club de Santos pour Rodrygo, par l’intérmédiaire d’André Cury, l’homme du secrétariat technique du Barça pour l’Amérique du Sud. Mais là encore, Florentino Pérez a dégainé le chéquier : 40 millions d’euros pour un joueur qui n’avait pas encore 18 ans !

45 millions pour Vinicius Jr, 40 millions pour Rodrygo

Le père du footballeur, Eric Batista de Goes, est même allé jusqu’à appeler les négociateurs de Barcelone pour s’excuser sincèrement d’avoir rompu le pacte verbal qu’ils avaient conclu. Il n’en reste pas moins que dans les deux cas, le Real Madrid a emporté la mise. Alors que l’on évoque régulièrement le possible recrutement à prix d’or de Kylian Mbappé la saison prochaine, il semble en réalité que la Casa Blanca place ses pions sur les plus grands espoirs du football mondial. La situation du Norvégien Erling Haland, meilleur buteur de la Ligue des champions, 19 ans à peine, est à suivre de prêt. Le joueur est justement convoité par le Barça…