Plutôt qu’entraîneur, Lorik Cana souhaite devenir dirigeants de club. Il a évoqué son avenir dans les colonnes du Parisien.

“J’ai créé et je dirige une Fondation, Lorik Cana 5, destinée à promouvoir le sport et la culture auprès des enfants. Il s’agit de les aider à grandir par la pratique d’activités en leur fournissant des infrastructures. Ce projet concernera, d’ici à la fin 2019, 1 000 jeunes. Le football m’a tout donné. Il est de mon devoir d’aider la nouvelle génération. J’ai aussi passé mes diplômes d’entraîneur”, a-t-il expliqué lors d’un long entretien accordé au quotidien.

Il n’envisage pas de prendre la tête de la sélection albanaise : “Beaucoup de gens au pays m’imaginent à ce poste. Ça ne m’attire pas plus que ça. Il ne faut jamais insulter l’avenir mais, aujourd’hui, j’entends davantage m’orienter vers une carrière de dirigeant”, a-t-il ajouté.

Pour rappel, l’ancien joueur de l’OM a mis un terme à sa carrière lors de l’été 2016.