Entraîneur de l’Impact Montréal, Thierry Henry est revenu sur la possibilité d’un jour, coaché Arsenal, club dans le quel il est considéré comme une légende vivante.

Dans un entretien pour le “CFC”, il n’est pas contre cette possibilité, bien au contraire même s’il préfère se laisser du temps.

“Une fois j’ai dit ça et les gens se sont emballés. Je rêve aussi de partir du lancer franc et de dunker et je ne peux pas. Il faut que les gens restent tranquilles. Je peux rêver. Si un jour j’ai la chance d’entraîner Arsenal, oui j’aimerais bien. Mais ça s’arrête là et si ça se trouve ça ne va jamais arriver. Jusqu’à ma mort, je dirais ça parce que c’est mon club et j’aime ce club. C’est normal. Est-ce que ça va arriver ? Non. Est-ce que j’ai un droit ? Non. Ce n’est pas parce que tu as mis des buts une fois dans ta vie pour un club que tu peux prétendre avoir la prétention… On est dans l’utopie, donc oui. Mais quand on revient à la réalité, non. Je ne suis pas à ce niveau-là encore, laissez-moi travailler et on verra un jour si j’ai cette possibilité.”