Cette année, le mouvement des gilets jaunes a contraint la Ligue à reporter nombre de rencontres pour des raisons de sécurité. Canal+, diffuseur officiel de la Ligue 1 s’estime lésé de ces décisions et a assigné la Ligue de Football Professionnel (LFP) devant le tribunal de commerce de Paris tout en réclamant 46 millions d’euros.

“Avec la plus grande désinvolture au regard des sommes en jeu pour Canal+, la LFP a déprogrammé des matchs sans, sauf dans un seul cas, que cela lui soit imposé par une décision préfectorale, mais aussi sans tenter de mettre en oeuvre des solutions alternatives à la déprogrammation, ou d’impliquer Canal+ dans la recherche de telles solutionsLe report des matches a été organisé par la LFP à des dates particulièrement défavorables à Canal +. Ainsi, sur treize reports, huit ont été réalisés du week-end à la semaine, et, dans six cas, Canal+ a aussi perdu son prime time. De plus, certains nouveaux horaires de diffusion se sont trouvés en concurrence avec d’autres matches.” a déclaré la chaîne cryptée dans un communiqué.

Canal + estime que ces reports ont entraîné une baisse d’audience de 37% dans un contexte économiquement difficile pour le groupe. Quoi qu’il en soit, La LFP est convoquée à comparaître au tribunal de commerce de Paris le 5 septembre prochain.