L’affaire entre Hatem Ben Arfa et le Paris Saint-Germain est encore loin d’être terminée. Après une première audience n’ayant pas abouti en avril dernier, le joueur retrouve son ancien club ce mercredi devant le conseil des prud’hommes de Paris.

L’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais aura connu un passage très mouvementé du côté de la capitale. Après avoir disputé 32 rencontres sous le maillot parisien la première saison, il n’aura en revanche pas joué la moindre minute lors de la saison 2017-2018. L’attaquant de 32 ans, sans club depuis son départ de Rennes cet été, reproche ainsi au PSG de l’avoir mis à l’écart pour des raisons extra-sportives, l’empêchant de recevoir certaines primes collectives.

Un manque à gagner que l’avocat d’Hatem Ben Arfa estime tout de même entre 7 et 8 millions d’euros. Le joueur conteste également le non-versement de sa prime d’éthique de décembre 2017, soit 100 000 €, consécutif à son absence du stage hivernal du PSG à Doha. Il demande enfin un euro symbolique de dommages et intérêts pour harcèlement moral. Bref, toute cette histoire pourrait coûter cher au Paris Saint-Germain ce mercredi après-midi.