Dimanche, Mario Balotelli a voulu quitter le terrain lorsque les Ultras du Hellas Vérone, qu’il affrontait avec son club de Brescia, lui a lancé des cris de singe. Il s’est finalement ravisé et a répondu à l’abjecte par… un but.

Deuxième round ce lundi avec une nouvelle réponse de l’ancien Marseillais, cette fois sur les réseaux sociaux. “Cela, mes amis, n’a plus rien à voir avec le football. Vous parlez d’une situation historique et politique bien plus grande que vos esprits fermés. Vous devenez fous. Réveillez-vous, ignorants”, a écrit Mario Balotelli sur Instagram, à l’adresse des Ultras de Vérone, dont le chef avait déclaré, le plus sérieusement du monde : “Nous avons une identité culturelle particulière. Nous sommes un groupe de supporters irrévérencieux, nous nous moquons des joueurs chauves, aux cheveux longs, des joueurs du sud et de ceux de couleur, mais nous faisons cela sans visée politique ou raciste.” Rappelons que le racisme n’est pas une opinion.