Karim Benzema n’est plus en équipe de France depuis quelques années après des tensions avec le sélectionneur Didier Deschamps. Ce dernier n’aurait pas apprécié la communication de l’attaquant du Real Madrid selon Fred Hermel, correspondant de L’Equipe et RMC en Espagne.

“Quand on voit ses affaires, sa communication, et quand on le connaît vraiment, ce n’est pas la même personne. Comme Anelka, c’est un bon mec, mais dans la com, ils se sont plantés d’une manière terrible. L’erreur suprême, c’est l’interview dans Marca en 2016, juste avant l’Euro, quand il parle de ‘la partie raciste de la France’. Je me souviens, j’étais à l’époque dans un programme de télé en Espagne, et on me montre ça en me disant : ‘Ça y est, tu vas encore défendre Benzema’. Et moi-même j’ai dit : ‘Mais comment voulez-vous que je défende Benzema là-dessus ?’”, a indiqué le correspondant de RMC à Madrid.

Avant de poursuivre : “C’est une erreur monumentale. Sans ça, il serait champion du monde aujourd’hui. Deschamps, il a quand même annoncé à Karim Benzema qu’il ne jouerait pas l’Euro par téléphone. Alors que Madrid, ça n’est pas loin… Au sein du vestiaire du Real, des gens ont dit que c’était incroyable qu’on puisse se priver d’un tel joueur sans au moins venir le voir cinq minutes et le lui dire en face-à-face. Je sais en tout cas que Karim a beaucoup souffert de ne pas avoir joué l’Euro dans son pays”.