Pour le plus grand plaisir des fans, José Mourinho a fait son retour en Premier League, sur le banc des Spurs de Tottenham. Une nouvelle inespérée pour Vivien Bodycote, sa plus fidèle admiratrice de 62 ans.

Dans son édition du jour, le Sun est allé à la rencontre de Vivien Bodycote, la fan la plus dévouée, et certainement la plus folle, de José Mourinho. « Quand il a eu le job à Tottenham, j’étais si heureuse pour lui. Je suis sortie acheter tous les journaux, j’étais comme une enfant, je sautais dans la maison et j’embrassais les photos de lui que j’ai accrochées au mur », a-t-elle confié au journal Britannique. Rien de fou pour l’instant me direz-vous.

Mais ce n’est pas tout, puisqu’à bientôt 63 ans, cette grande passionnée de tatouages a littéralement le Portugais dans la peau. 38 fois au total, et elle pense déjà au 39ème. « J’ai dépensé environ 2000 livres » pour ses tatouages de Mou, explique-t-elle. « Mais ça les vautParce que je l’aime. Et je suis prête à dépenser plus. Il a tout. Il est talentueux, drôle, tranchant, et j’admire ce qu’il a accompli. Il me fait fondre. Tout chez Mourinho me plaît (…) sans Mourinho, la Premier League, c’est juste chiant.Je ferais passer Mourinho avant mon mari, mais pas avant mes enfants ». Et pourtant, « Il n’y a pas une once de jalousie » dans le couple, assure-t-elle. Bon courage monsieur…