Une nouvelle fois battu (3-2 contre Brest), Saint-Etienne est cloué à la 16e place de la Ligue 1. Une situation catastrophique d’autant que les Verts au tapis à la pause ont eu un beau sursaut d’orgueil dans le second acte, un grand regret pour Claude Puel.

« Le regret, c’est d’avoir commencé à jouer à la 46e minute. On était absents. On a permis à cette équipe de prendre confiance, de nous punir et de nous faire mal dans la profondeur. Bien sûr, la deuxième mi-temps est beaucoup plus concluante. On s’est montré nous-mêmes le chemin qu’il fallait prendre. Il nous a manqué un peu de jus et de justesse en fin de match pour mettre la pression sur cette équipe. On s’est lâchés offensivement, on a fait beaucoup d’efforts […]. Il faut se lâcher, tout entreprendre. La situation paraissait désespérée à la mi-temps, mais on a répondu, on ne s’est plus posé de questions, on a joué notre va-tout. Il faudrait être en capacité, dès l’entame de match, de rééditer ce genre de performance » a analysé le coach de Saint-Etienne après la défaite contre Brest ce dimanche.