Pour Geoffroy Garétier , l’agent de Stéphane Ruffier ne devait pas faire ses déclarations sur la gestion des Verts. Avec cette histoire, Claude Puel s’impose comme le boss du club.

“Malheureusement, je pense que l’agent se trompe sur le coup. C’est l’entraîneur qui décide. Et c’est un signal de plus de dissension, de faire diversion dans le principe de base qui est l’autorité. Oui, l’entraîneur a un métier, il fait des choix drastiques. Le problème, c’est plus de monter la tête des joueurs, et de ce fait, de fragiliser le club que de critiquer celui qui fait ces choix-là. L’agent ne devait pas faire ça. Depuis le début de sa mission, Puel a remis en cause les statuts, il l’a fait avec M’Vila, Cabaye, Debuchy, il le fait aujourd’hui avec Ruffier. C’est sa stratégie. C’est son droit. Il veut préparer l’avenir avec des jeunes. Et ce n’est pas à l’agent de Ruffier de juger…”, a indiqué le consultant de Canal+.