Wahbi Khazri n’est pas d’accord avec la décision des dirigeants du football français d’organiser des rencontres le 5 mai.

 

Ancien joueur de Bastia, club où il a évolué de 2009 à 2014, l’actuel milieu de terrain de l’AS Saint-Etienne appelle au respect de la mémoire des victimes de la catastrophe de Furiani, survenue le 5 mai 1992.

“Il y a des personnes qui arrivent à décaler des matchs pour des raisons moins graves. Là, une catastrophe a eu lieu, je pense que c’est un bon moyen de rendre hommage à ces personnes-là, et la Ligue ne fait pas ce qu’il faut pour le faire”, a regretté Khazri sur le média stéphanois Activ Radio, propos relayés par L’Equipe.

“C’est dommageable pour le football français. Bastia est un monument du football français, et c’est important de rendre hommage à ces personnes-là. Il y a des gens qui en souffrent encore. Il suffit juste de décaler quatre, cinq matches pour honorer la mémoire de ces personnes-là et pour les respecter”a ajouté le Tunisien.

Rodolph Tomegah / Africa top Sports