Le co-président de l’AS Saint-Etienne, Bernard Caïazzo, voulait aussi reprendre la Ligue 1. Dans ce combat, l’homme fort des Verts refuse de donner raison à Jean-Michel Aulas.

“Mais son combat n’a rien à voir avec ça. Son combat concerne les positions au classement. Il faut m’expliquer une chose : quelle est notre légitimité à se battre contre des décisions gouvernementales ? A part s’agiter dans les médias, exposer des choses qui sont parfois justes mais le fond du problème reste le même : on a en face de nous une décision du gouvernement contre laquelle on ne peut rien faire”, a lâché le président du syndicat Première Ligue pour Eurosport.

Avant d’ajouter. “C’est une position gouvernementale, pas un choix des clubs français. (…) A l’époque, nous pensions que tous les championnats allaient suivre mais en voyant que tout reprend, j’avoue que les clubs français l’ont de plus en plus mauvaise”, a indiqué le boss de l’ASSE.