Interviewé par la “Gazzetta dello Sport”, Kamil Glik (32 ans) parle de son confinement et explique que le club ne laisse rien au hasard.

“Il est évident que la menace est très sérieuse. Personne ne joue, personne ne s’entraîne. Comment je passe mes journées ? En famille, avec un entraînement individuel à la maison. Le club nous a fourni des programmes très bien préparés : chacun d’entre nous à un GPS avec lequel les préparateurs physiques contrôlent ce que nous faisons. Nous faisons de notre mieux en fonction de ce que nous pouvons faire chez nous.”