Victime de cris racistes à Dijon, Prince Gouano n’a pas souhaité porter plainte contre l’auteur des faits, interpellé et placé en garde à vue.

“Je suis pour l’amour ! Je ne porterai pas plainte, car je pense que cela aura beaucoup plus d’impact que je ne le fasse pas. Pour que cet individu transmette à ses enfants que ce type de comportement ne sert à rien. Bien sûr que ça m’a blessé, mais ma croyance et ma foi me portent à préconiser le pardon”, a indiqué le joueur au micro de Canal+.