Après avoir annoncé faire une grève illimitée cette semaine, tous les matchs de première division féminin de football espagnol ont été annulés ce week-end.

Il s’agit d’une “revendication historique d’égalité pour des conditions de travail minimales“. Plus précisément, les joueuses réclament un salaire de minimum 16.000 par ans, avec des contrats à temps partiels selon l’Association des clubs de football féminin (ACFF). Et ce samedi, Antoine Griezmann a témoigné son soutien aux footballeuses espagnoles sur son twitter. “J’adresse tout mon soutien à mes partenaires du football féminin en grève qui se battent pour leurs droits. Tout mon soutien” a-t-il écrit.