L’Allemand John Degenkolb (Giant) a remporté la 12e étape du Tour d’Espagne, 166,4 km sur un circuit autour de Logroño. Degenkolb, qui a signé sa troisième victoire d’étape sur cette Vuelta, a devancé au sprint le Belge Tom Boonen et l’Italien Jacopo Guarnieri.

John Degenkolb a battu de peu l’ancien champion du monde belge Tom Boonen. Suite à une chute survenue à environ un kilomètre du but, dans laquelle a notamment été pris le Français Nacer Bouhanni, ils n’étaient plus que treize à sprinter pour la victoire, dont le Suisse Fabian Cancellara (8e). Le coureur allemand signe sa huitième victoire d’étape sur le Tour d’Espagne. Il en avait remporté cinq en 2012, avant son triplé cette année (4e, 5e, et 12e étape).

L’étape a été animée par le courageux Matthias Krizek, parti seul devant dès le km 3. L’Autrichien a compté jusqu’à neuf minutes d’avance mais son aventure était vouée à l’échec face à l’appétit des équipes des sprinters. De fait, il a été rejoint par le peloton à 12 km de l’arrivée, après quelque 151 km d’échappée solitaire qui lui ont logiquement valu la récompense du coureur le plus combatif. Pas de changement au classement général : l’Espagnol Alberto Contador conservant le maillot rouge de leader avec 20 secondes d’avance sur son compatriote Alejandro Valverde.

La 13e étape conduira vendredi le peloton de Belorado à Obregon/Parque de Cabarceno sur 188,7 km, en moyenne montagne.