Christophe Bassons, ancien coureur qui a dénoncé le dopage, comprend les doutes face à la victoire de Tadej Pogacar sur la Grande Boucle 2020.

Le monsieur propre du cyclisme comprend les sorties des anciens cyclistes comme Romain Feillu et Stéphane Heulot. “Ce Tour 2020, je l’ai regardé et, bien sûr que j’ai un avis mais, aujourd’hui, il est temps que je garde cet avis pour moi et que je laisse les autres s’exprimer. Je soutiens Stéphane Heulot et Romain Feillu quand ils prennent la parole car ce sont des gens qui ont peut-être envie de faire péter le bazar. Et il est temps qu’il pète ce bazar. S’il ne pète pas, on en reprend pour longtemps. Un truc comme ça, plus ça résiste à des difficultés, plus ça s’endurcit”, a indiqué l’ancien coureur.

Avant de poursuivre : “Moi, j’ai parlé à l’époque. Le milieu s’en est remis et il a appris. Aujourd’hui, il y a un nouvel obstacle avec des performances qui paraissent anormales, avec des gens qui parlent. C’est un nouvel obstacle. Si le milieu le surmonte, il va en sortir encore plus fort car il aura encore appris. Et plus on attendra, et plus ce sera compliqué de faire péter le bazar.”