Le Polonais Rafal Majka a remporté la 14e étape du Tour de France à Risoul. Vincenzo Nibali, 2e, conforte son maillot jaune. Romain Bardet et Thibaut Pinot ont grappillé des secondes sur Alejandro Valverde au général.

Deuxième vendredi à Chamrousse, Rafal Majka a signé une victoire au courage ce samedi sur le Tour de France, sa première sur un grand tour. Le Polonais de la Saxo-Tinkoff, parti à 9 km, s’est imposé en solitaire en haut de Risoul. Contrairement à l’échappée du matin, il a résisté jusqu’au bout afin de redonner le sourire à son équipe, orpheline de son leader Alberto Contador, qui était aux commentaires sur une chaîne espagnole pour la victoire de son coéquipier.

Vincenzo Nibali, insatiable, termine derrière le vainqueur du jour et creuse un peu plus l’écart en tête du classement générale. Le Requin de Messine, qui a placé une attaque à quelques kilomètres de l’arrivée, accentue son avance au général en profitant du craquage d’Ajandro Valverde, son dauphin. L’Espagnol n’a pas réussi à suivre le rythme sur la fin mais a limité la casse pour conserver sa 2e place au général. Une aubaine dont ont profité les Français Romain Bardet et Thibaut Pinot, arrivés respectivement 4e et 5e pour grappiller des secondes.

Bardet, toujours en blanc, est à 13 secondes de Valverde, Pinot à 29. De quoi imaginer deux Tricolores sur le podium dans les prochains jours. Car si le maillot jaune semble promis à un Nibali intouchable, comme il l’a encore prouvé au lendemain de sa troisième victoire d’étape, rien n’est fait derrière lui, alors que Rui Costa ou Van den Broeck ont craqué. Surtout que Jean-Christophe Perraud, le seul à avoir suivi Nibali dans son attaque et 3e ce samedi, est en embuscade, à la 6e place au général à 1min28 du podium.