L’Allemand Marcel Kittel (Quick-Step), porteur du maillot vert du classement par points, a renoncé à poursuivre le Tour de France, mercredi, dans la 17e étape, la première dans les Alpes.

Vainqueur de cinq étapes depuis le départ, a été pris dans une chute collective, lors de la première partie du parcours entre La Mure et Serre-Chevalier. L’Allemand, maillot déchiré, a repris la course mais a fini par renoncer.

Kittel était en position de ramener pour la première fois le maillot vert à Paris, malgré la menace représentée par l’Australien Michael Matthews, vainqueur mardi à Romans-sur-Isère pour la deuxième fois du Tour. Il pouvait espérer succéder au champion du monde, le Slovaque Peter Sagan, inamovible détenteur du maillot vert depuis 2012 mais exclu cette année après un sprint dangereux à Vittel (4e étape). Dans ce Tour, Kittel a dominé l’exercice. A Liège (2e étape), Troyes (6e), Nuits Saint-Georges (7e), Bergerac (10e) et Pau (l1e). Par la suite, son avance considérable au classement par points a fondu par rapport à Matthews qui s’est engagé à plusieurs reprises dans des échappées sur des parcours accidentés pour marquer des points dans les sprints intermédiaires.

En cinq participations, Kittel a abandonné par deux fois (2012 et 2017). Son bilan s’établit à 14 victoires d’étape.