Maillot jaune du Tour de France, Julian Alaphilippe revient sur la journée du mercredi et pensait que la journée serait plus facile.

 

“C’était une belle journée mais ce n’était pas si facile. On a contrôlé la course comme il fallait, je suis resté vigilant dans le final, ça a bien usé les jambes. D’autres, comme Peter Sagan et Michael Matthews, étaient intéressés par la victoire d’étape. Ils ont contrôlé. Devant, les coureurs de l’échappée n’étaient pas dangereux pour le classement général. Demain (jeudi), ça fera mal. Il n’y a pas que La Planche des Belles Filles, ça grimpe bien avant, le col des Chevrères (2e catégorie, à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée,) va faire une sélection. Je vais être attendu.”