3e de la 13e étape au niveau du sprint, Arnaud Démare revient sur sa course et sa place de troisième.

 

“J’y ai cru, j’y ai cru… j’étais bien parti mais je suis battu par plus fort. Sagan est au-dessus, il a le vent en poupe. Cela fait bizarre de sprinter comme des fous alors qu’on était hier (jeudi) sur le petit plateau dans l’Alpe d’Huez. J’ai pensé que j’allais gagner. J’ai peut-être été un poil attentiste au moment de lancer. Je vois Kristoff à deux mètres. Mais je n’ai rien à regretter, l’équipe a fait un super travail. C’est la jambe qui parle ! On sort épuisé des Alpes.”