L’Australien Rohan Dennis (BMC) est le premier leader de la Vuelta. Il a remporté samedi la 1re étape, un court contre-la-montre de 8 km à Malaga.

Le champion d’Australie de la spécialité a bouclé la distance en 9 min et 39 sec, devançant le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky), deuxième à 6 sec, et le Belge Victor Campenaerts (Lotto-Soudal), troisième à 7 sec.

Si Dennis porte le maillot rouge pour la seconde fois (il l’avait endossé une journée sur la Vuelta 2017 après un contre-la-montre par équipes), c’est sa première victoire d’étape en individuel sur le Tour d’Espagne. Il entre ainsi dans le cercle des coureurs ayant levé les bras sur les trois Grands Tours. Dennis a déjà porté dans sa carrière le maillot jaune du Tour de France (en 2015) et le maillot rose du Tour d’Italie cette année.

L’Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), seizième et premier des ténors, a concédé 24 secondes, le Britannique Simon Yates 29 sec, le Colombien Nairo Quintana 30 sec, le Français Thibaut Pinot et l’Italien Vincenzo Nibali 40 sec. Mais un coureur a réalisé une plus mauvaise opération encore. Richie Porte, diminué par des problèmes gastriques, a signé seulement le 97e temps à 51 secondes de Dennis.