Membre de l’équipe Groupama-FDJ, Thibaut Pinot parle de ses objectifs pour la saison à venir et notamment le Tour de France.

Vous avez des objectifs multiples en 2020. Etablissez-vous des priorités ?

“J’ai du mal à mettre une hiérarchie. C’est sûr que le Tour de France
l’emporte sur le reste. Après, Paris-Nice, un JO, un championnat du monde…
J’ai envie d’être à cent pour cent sur ces courses-là. Je veux être le plus
haut possible.”

Six jours après le Tour, il y aura la course en ligne des JO. Quelle importance lui accordez-vous ?

“Ne pas faire les Jeux manquerait vraiment à ma carrière. Je n’ai pas envie de rater cette occasion. Ce sera sûrement la dernière possibilité de faire les Jeux. A Rio, j’avais dû refuser la sélection parce que j’étais malade et ça reste une déception.”

Comment voyez-vous cet enchaînement, si près de la fin du Tour ?

“Tous les favoris ou presque sortiront du Tour. Six jours après, il y a d’habitude San Sebastian et j’y ai déjà eu des jambes comme rarement j’en ai dans l’année. Ce sera une question de récupération, de mental surtout. Ne pas lâcher prise après le Tour, ne pas débrancher dans la tête… La France aura une des meilleures équipes sur le papier, le plus fort sera le leader mais, pour l’instant, ce n’est pas mon souci.”

Propos recueillis par l’AFP