Le Polonais Michal Kwiatkowski remporte Milan-Sanremo en battant en sprint le champion du monde Peter Sagan et le Français Julian Alaphilippe.

Champion du monde en 2014, le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky) a battu samedi le champion du monde titre, Peter Sagan (Bora), lors de la première grande classique de la saison.

Déjà deuxième de la classicissima en 2011, Sagan a attaqué dans le Poggio, à 6,2 kilomètres de l’arrivée. Il n’a été suivi que par Kwiatkowski et par le Français Julian Alaphilippe, troisième, au terme des 291 kilomètres. Le Slovaque a fait l’essentiel du travail dans le final. Il a lancé le sprint de loin sur la Via Roma et a fini par être remonté par Kwiatkowski, à l’attaque l’année passée mais rejoint dans les deux derniers kilomètres.

Quand j’ai vu Sagan attaquer, je me suis dit que je devais faire l’effort, il n’y a que lui qui peut faire ça. J’étais déjà content d’être là. Après, je me suis concentré sur le sprint, a déclaré Kwiatkowski, qui a offert à l’équipe Sky son premier succès à Sanremo. Le Polonais s’impose pour la première fois sur la classique italienne. Mais il compte un palmarès fourni, notamment les Strade Bianche (2014, 2017) et l’Amstel Gold Race (2015).

Alaphilippe abonné au podium

Alaphilippe, qui découvrait la Primavera, a ajouté un nouveau podium à sa collection, après ses deuxièmes places dans les ardennaises : Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège.