Simon Spilak (Katusha) a remporté la 5e étape du Critérium du Dauphiné, toujours dominé par Chris Froome. Au lendemain de la victoire de Yuri Trofimov, son coéquipier est allé chercher à La Mure un deuxième succès consécutif pour la formation russe.

Simon Spilak est allé conclure une étape où l’échappée de 17 coureurs n’a jamais réellement bénéficié d’une pleine sérénité. Vigilante, l’équipe Sky a veillé sur les intérêts de Chris Froome, surtout mis en danger par ses rivaux directs. Dans l’enchaînement des deux dernières ascensions, Alberto Contador est passé à l’offensive, mais sans réussite. Et dans les 4 derniers kilomètres, c’est Wilco Kelderman, meilleur jeune et 3e du classement général, qui a grappillé du terrain et des secondes de bonification en prenant la 2e place du jour. Il pointe comme Contador à 12 de Froome. Tous les candidats au général sont menaçants, a-t-il confessé alors qu’il ne reste plus que trois étapes à disputer.

C’était une étape très difficile, avec cette forte chaleur. Habituellement, je n’aime pas trop cela. A 500 m de la ligne, j’ai commencé à réaliser que j’allais gagner cette étape, parce qu’à la Flamme Rouge, j’ai regardé derrière moi et je n’ai vu personne. Le groupe de poursuite était à une minute derrière moi, mais je n’en étais pas vraiment sûr, a déclaré le vainqueur du jour.

L’étape de vendredi, longue de 178,5 km, emmènera les coureurs de Grenoble à Poisy.