Boxeur professionnel, Tony Yoka est touché par l’histoire de George Floyd et la police aux Etats-Unis. Il y a quelques heures, le champion Olympique avait même publié un message assez violent et un peu maladroit pour défendre les manifestants.

Oui mais voilà, ce dernier a été repris par bon nom nombre de personnes et un autre boxeur français lui a répondu en la personne de Raphaël Tronché.

Voici le message de Tony Yoka : “Peu importe ce qui se dira après ce post, brûlez tout, niq*** tout. Je ne reviendrai pas sur ma parole tant qu’on ne sera pas considérés comme leurs semblables. Put*** j’ai la haine”.

La réponse de Raphaël Tronché qui n’est pas tendre avec Tony Yoka (l’Equipe) :

Il a posté sur ses comptes Instagram et Twitter « brûlez tout, niquez tout ». C’est scandaleux ! Ce mec est un porte-voix grâce à sa notoriété médiatique, mais il s’en sert pour délivrer des appels à la haine. […] Qui ira éteindre les incendies que Yoka incite à allumer ? C’est lui qui ira réparer les arrêts de bus fracassés ? Lui qui ira calmer les jeunes des quartiers ? Et même si on cassait tout et si on brûlait tout, on fait quoi ensuite ? On demande à Yoka « c’est quoi le plan ? » Son tweet va trouver écho chez des petits jeunes en train de se chercher. Ils sont pleins de colère car ils se sentent dans l’oubli et c’est la réalité, ils sont abandonnés.

Si Tony Yoka pensait bien agir, son message n’est pas passé auprès de tout le monde Yoka qui habite la moitié de l’année à San Francisco, vit un rêve et empoche 250 000 euros par combat. Il guide des âmes en souffrance vers encore plus de souffrances. Dans ce cas, rejoins les Tony Yoka ! Va en première ligne ! Sois le premier à être menotté et incarcéré.

Yoka fait son mea culpa

Il y a quelques minutes, le boxeur père de deux enfants est revenu sur ses propos et concède qu’il a été un peu loin avec une déclaration à chaud.