C’est Deontay Wilder qui a littéralement foudroyé son adversaire, en le mettant KO dès la première reprise, ce samedi, à New-York.

Il lui aura fallu très exactement 2 minutes et 17  secondes pour venir à bout de Dominic Breazeale, et pour ainsi signer la 41ème victoire de sa carrière, la 40 avant la limite. Alors qu’il restait sur un nul face au Britannique Tyson Fury, en décembre dernier, Wilder a pris sa revanche. Pourtant, Breazeale a tenté de le secouer avec son uppercut, placé derrière la tête, mais celui-ci a pris un avertissement. “Tout ce qu’on s’est dit durant les semaines qui ont précédé ce combat est sorti. Il y avait beaucoup d’animosité et de haine entre nous“, a expliqué Wilder, 33 ans. “(…) C’est la beauté de la boxe. Je lui ai dit (après le combat) que je le respectais. On a réglé nos comptes sur le ring et maintenant on peut passer à autre chose, c’est dommage que tout ne se passe comme cela dans notre monde“.

Désormais, son objectif est de combattre face à Fury, qui détient à son compteur 27 victoires contre 1 nul, mais surtout les titres WBA et IBF. “Il va y avoir un deuxième combat contre Fury. De même, le combat que tout le monde attend contre Joshua va avoir lieu, les discussions sont en cours, aucune porte n’est fermée“, a rajouté Wilder.”Il y a trop de gens qui parlent et qui négocient, mais ces grands combats vont avoir lieu. Il faut qu’on se retrouve sur un ring pour aplanir nos différends et on verra ce qui se passera“.

 

Vanessa Maurel