Elle a été la première iranienne à combattre professionnellement, samedi dernier. Alors qu’elle a battu la Française Anne Chauvin à Royan, la boxeuse de 24 ans devait rentrer après le combat dans son pays… Avant que Sadaf Khadem apprenne qu’elle et son entraîneur étaient sous “le coup d’un mandat d’arrêt” après son combat.

Aux côtés de l’ancien champion du monde Mahyar Monshipour, les deux boxeurs devaient rentrer en Iran fêter la victoire Sadaf Khadem avec sa famille, avant de savoir qu’un mandat d’arrêt avait été signé contre Monshipour. Mais selon lui, sa “petite protégée”, est aussi menacée d’arrestation à Téhéran. “Un mandat d’arrêt a été émis contre moi. Donc, j’imagine ce qu’il arriverait aussi à Sadaf“. La cause ? Le fait que la jeune femme ait disputé son match en tenue non conforme. “J’ai fait un combat dans un cadre légal, en France. Mais comme je portais un short et un t-shirt, ce qui est banal aux yeux du monde entier, j’ai bafoué les règles de mon pays. Je ne portais pas de hijab, j’étais coachée par un homme… Certains voient ça d’un mauvais œil “, explique-t-elle à l’Équipe. Quant à son entraîneur, accusé d’être coupable, elle déclare :”Je pensais qu’il était intouchable, agent du ministère des Sports français, ancien champion du monde. Je pensais que c’était moi qui avais fait quelque chose de répréhensible. Pas lui”.