Si toute la planète boxe avait les yeux rivés sur le combat et la magnifique victoire d’Andy Ruiz sur Anthony Joshua, en France, il fallait se lever un peu plus tôt, afin de voir les performances d’Hassan N’Dam et Souleymane Cissokho, retour sur le combat des Français.

 

Opposé à Callum Smith, Hassan N’Dam, le Franco-Camerounais n’a rien pu faire contre le Britannique. D’entrée de jeu, N’Dam a été pris à la gorge par son adversaire qui ne lui a pas laissé le temps de respirer. Smith a dominé le combat et a conclu cette victoire sur un KO au troisième round. Ce dernier s’est offert la ceinture WBA dans la catégorie des super-moyens et reste invaincu en 26 combats, devant un Hassan N’Dam qui tombe pour la 4e fois de sa carrière.

 

Cissokho, digne représentant de la boxe française

 

Toujours au Madison Square Garden de New York, Souleymane Cissokho a envoyé un très gros message à la concurrence. Le Français est venu à bout du Mexicain, Vladimir Hernandez au terme d’un gros combat, le tout premier de sa carrière aux Etats-Unis. A 27 ans, Cissokho a géré la pression et l’emporte aux points sur décision unanimes des juges (80-72, 79-73, 79-73). “Je suis content de marquer mes débuts au Madison Square Garden avec classe. C’était un beau combat d’apprentissage face à un bon boxeur, dur au mal et fidèle à la tradition mexicaine”, a réagi le boxeur de Bagnolet. Quelques heures avant son combat, Cissokho avait montré toute son admiration et sa détermination de boxer dans une salle comme le Madison Square Garden de New York. “C’est une salle où sont passés tous les plus grands champions. J’avais conscience de l’enjeu, mais j’étais avant tout là pour faire mon métier. Maintenant, je vais pouvoir un peu savourer”, a décrit Cissokho. Une victoire qui lui permet de commencer à se faire un vrai nom dans une catégorie des super-welters (-69 kg) très relevée avec notamment Julian Williams ou encore Tony Harrison.