Alors que les basketteuses françaises vont disputer le tournoi des qualification olympique pour les JO 2020, ce jeudi jusqu’à dimanche, à Bourges, Helena Ciak prévient : leurs adversaires seront plus redoutables encore qu’en 2016.

À Bourges, les Françaises s’apprêtent à défier l’Australie, le Brésil et Porto Rico. Elles devront impérativement terminer dans l’une des trois premières places du tournoi pour décrocher leur ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Une grosse étape qui s’annonce pour les Bleues. “Si je devais comparer au tournoi de qualification olympique de 2016, celui-là est totalement différent. Il est en pleine saison, du coup, notre préparation est très courte. Il faut aussi savoir gérer les états de forme, car on est dans une période où la fatigue se ressent. Et je pense que l’on a des adversaires plus redoutables qu’en 2016. C’est vrai qu’il y a trois tickets sur quatre, mais je pense qu’il ne faut pas se voir beau tout de suite” a-t-elle déclaré avec sincérité. “Il faudra être sérieuses, avec un engagement à 100%. Là dessus, je n’ai aucun souci, le groupe sera à fond pendant cette compétition. On va avoir des moments difficiles, mais on est chez nous, le public va être derrière nous et ça va être très important.