Si l’équipe de France a atteint son objectif en accédant en quarts de finale de la Coupe du monde, les Bleus devront hausser leur niveau de jeu pour espérer se défaire de l’Espagne, ce mercredi. Une donnée dont Vincent Collet a bien conscience.

Vincent Collet peut souffler. Sauf naufrage complet de son équipe face à l’Espagne mercredi, l’équipe de France aura atteint les objectifs fixés en atteignant les quarts de finale de la Coupe du monde. Mais le sélectionneur des Bleus n’était pas pour autant totalement satisfait de la prestation de ses joueurs contre la Croatie (69-64). La fin du troisième quart-temps et le dernier ne sont pas maîtrisés. On laisse la Croatie revenir alors qu’on a des occasions de la mettre définitivement à distance, a expliqué le technicien des Tricolores en conférence de presse.

Ce dernier n’a d’ailleurs pas hésité à pointer quelques défaillances individuelles pour expliquer ces difficultés. Evan (Fournier) nous a permis de rester au contact en première période. Il nous permet sur deux contre-attaques de faire un trou en deuxième période. Mais il s’est précipité aussi sur des actions qui amènent des pertes de balle. Thomas (Heurtel) aussi s’emballe sur une ou deux situations qui ne le nécessitent pas. Sur le côté tête froide, on n’y est pas et on a quatre jours pour franchir un cap sur ce plan-là, a poursuivi Collet.

Car face au pays hôte, il faudra réaliser une prestation presque parfaite pour espérer accéder aux demi-finales. Les erreurs produites face à l’Espagne en match de poules, l’Iran ou encore la Croatie ne devront pas se reproduire. Aux jeunes Bleus de prouver qu’ils ont bien compris la leçon, d’autant qu’ils n’auront plus à assumer la pression du résultat sur leurs épaules, puisque ce Mondial est d’ores et déjà considéré comme une réussite.