Si la FFBB renonce à organiser la phase finale des championnats d’Europe de basket-ball féminins 2021, ce n’est pas pour des raisons sanitaires, mais économiques.

Le président de la FFBB, Jean-Pierre Siutat l’a avoué auprès de nos confrères de L’Equipe. Réserver l’AccorHotels Arena de Paris-Bercy pour cet événement organisé en juin 2021 était un risque financier. Le coronavirus n’a pas grand chose à voir là-dedans. “Le risque était de perdre trois millions d’euros en billetterie et en soutien des collectivités locales pour un budget de six millions grosso modo. Hormis l’Euro 2013, nos événements féminins, comme le TQO de Nantes-Rezé en 2016 ou celui de Bourges (en février 2020) sont toujours déficitaires mais on l’assume. Là, dans le contexte de crise sanitaire, dont on ne connaît pas encore l’impact économique à terme, c’est un trop gros risque financier de maintenir Bercy. Imaginons que les Bleues ne s’y qualifient pas…”

Dommage. C’est un grand événement féminin qui ne sera pas organisé en France. L’Espagne récupérera l’accueil des phases finales. Et puis il y aura tout de même les phases de qualification en France. “On garde deux poules et deux quarts de finale, soit une semaine pleine avec les Bleues”, précise Jean-Pierre Siutat.