Le Mondial qui se disputera en Espagne du 30 août au 14 septembre sera privé des plus grandes stars du basket international. Le forfait de Kevin Durant est venu allonger la liste sur laquelle figurait déjà Tony Parker ou LeBron James.

Tony Parker (France) :
Quadruple champion NBA avec les San Antonio Spurs (2003, 2005, 2007, 2014), Tony Parker ne participera pas aux prochains championnats du Monde de cet été. Les raisons ? D’après le Directeur Technique National, Patrick Beesley, le meneur de jeu des Spurs a besoin de prendre du repos afin d’être préservé pour les prochaines échéances internationales qui attendent l’équipe de France. Par échéances internationales, voyez là les prochains Jeux Olympiques de Rio 2016 qui constitueront peut être les dernières heures de l’idole des français avec le maillot bleu. Présent lors des sept dernières tournées européennes des Bleus, TP n’a toujours pas participé à un seul mondial avec la France (absent en 2006 et 2010 déjà). Cette année encore, le petit meneur natif de Bruges ne sera pas de la partie.

Joakim Noah (France) :
Lui aussi ne sera pas du voyage avec les Bleus. Lui aussi n’a jamais participé à un seul Mondial le maillot bleu sur les épaules. Une fois encore, cette fois encore, Joakim Noah ne participera pas au Mondial. Tout comme en 2010. Tout comme lors du dernier Euro. Si les raisons de Tony Parker semblent raisonnables, celles du pivot des Chicago Bulls semblent plus discutables. Jooks, de son surnom, avait annoncé courant avril sa non-participation au prochain Mondial confiant sur ESPN que l’année de NBA était trop brutale avant d’ajouter que jouer sans m’arrêter toute l’année serait trop pour moi. Grand partisan du jeu offensif et défensif des Bulls, Joakim Noah représentera un vrai manque dans la raquette française.

Manu Ginobili (Argentine) :
S’il devait y avoir un chouchou chez les San Antonio Spurs, ce serait bien lui, El Manu Ginobili. L’Argentin, tout juste sacré champion NBA pour la quatrième fois de sa carrière, ne participera pas aux prochains championnats du Monde espagnol. Victime d’une fracture de fatigue au péroné durant la dernière finale NBA face au Miami Heat, Ginobili s’est vu conseillé par le club texan de ne pas prendre le risque de se blesser plus grièvement. Sur son twitter, la gâchette des San Antonio Spurs a déclaré : je ne vais pas être en Espagne. Je le déplore. Je ne voulais pas terminer comme ça. Parce que oui, à aujourd’hui 37 ans, le coéquipier de Tony Parker sous la tunique des Spurs ne revêtira peut-être plus jamais le maillot de l’Albiceleste.

Paul George (Etats-Unis) :
L’un des tous meilleurs joueurs NBA devait participer au Mondial. Hélas, Paul George s’est fracturé la jambe, vendredi, lors d’un match de préparation à Las Vegas. La star des Pacers regardera donc la Coupe du monde à la maison et pourrait manquer toute la saison à la franchise de l’Indiana.

Blake Griffin (Etats-Unis) :
Pourtant annoncé dans le groupe de la Team USA, Blake Griffin a fini par faire faux bond à ses coéquipiers, fin juillet, annonçant avoir apprécié d’être invité pour représenter mon pays mais qu’il souhaitait être à 100 % concentré sur mon futur et ma progression avec les Clippers. Surpris par cette déclaration de dernière minute, le directeur de la Team USA Jerry Colangelo a eu des propos des plus directs envers le joueur des Clippers : Je suis déçu qu’il ne vienne pas avec nous. Nous n’avions aucune indication qu’il y aurait la moindre possibilité d’un changement de plan.

Kevin Durant (Etats-Unis) :
Ultime coup dur pour Team USA. C’est tout simplement son meilleur joueur qui fait défaut. Kevin Durant jette l’éponge à son tour. La star d’Oklahoma, MVP de la NBA la saison dernière, préfère renoncer à faire le voyage avec les Etats-Unis en raison de son état de fatigue.

Le Bron James, Carmelo Anthony et tous les autres (Etats-Unis) :
Vainqueurs des derniers championnats du Monde de Turquie (2010), les Etats-Unis devront faire sans beaucoup de leurs joueurs cadres. Même si la sélection américaine pourra compter sur un nombre de stars incalculables à l’image des Curry, Lilliard ou Harden ; outre Durant, Griffin et George, la Team USA devra faire sans Carmelo Anthony, Chris Paul, Dwight Howard, LaMarcus Aldrige, Kawhi Leonard et bien plus que tout, LeBron James. Pour la plupart d’entre eux, les raisons sont quasiment identiques avec à la clé la préparation à la saison prochaine et le repos le plus total durant cet été. Les Américains restent malgré tout un des grands favoris de ce Mondial.

Patty Mills (Australie) :
Il sera un des grands absents de la sélection australienne de ce Mondial espagnol. Patty Mills (25 ans) ne pourra pas faire partie de l’aventure de cet été, la faute à une blessure à l’épaule le rendant indisponible pour 7 mois minimum. Rien que ça ! Meneur de jeu des San Antonio Spurs, belle doublure de Tony Parker durant toute la saison, l’Australien devrait se faire opérer de l’épaule droite afin de réparer des tendons de la coiffe des rotateurs, selon un journaliste du Sydney Morning Herald.

Jérémy LEVY