Auréolée d’une médaille de bronze, l’Equipe de France n’a pas tardé à signifier sa colère envers les hautes instances. Evan Fournier et Jean-Pierre Siutat (président de la fédération française de basket) se sont dévoués porte parole d’une équipe remontée.

Première plainte, le lieu de base de l’Equipe de France, situé à plus de 1400 kilomètres du quart de finale contre les Etats-Unis. « Je n’ai jamais été fatigué comme ça. C’est aussi pour ça que j’ai craqué à la fin, c’est parce que je suis épuisé. Vous ne vous rendez pas compte. On partait le matin à 8h, on arrivait à 16h. On prenait 1h30 de car puis l’avion, et ce ne sont pas des avions privés donc on attend, on est debout. Ce sont des conditions inacceptables de la part de la FIBA, c’est du foutage de gueule pour être honnête (…) C’est inacceptable, c’est un manque de respect pour les joueurs » a pesté Evan Fournier.
Deuxième point, la diffusion des matchs sur les antennes françaises. Le président de la fédération a poussé un énorme coup de gueule : “ C’est une compétition gérée par la FIBA. Elle vend les droits, elle a fait le choix de les commercialiser par lots. Canal+ est diffuseur, c’est normal qu’ils les gèrent et les exploitent. Mais le problème vient du décret « TSF », qui garantit aux téléspectateurs d’avoir accès aux grands évènements sportifs sur des chaînes non cryptées qu’à partir des demi-finales. Il poursuit “On a demandé qu’il soit appliqué pour les quarts de finale, ça n’a pas été fait, on regrette que le décret n’ait pas été modifié. Nous ne sommes toujours pas suivis par les chaînes publiques pour s’intéresser au basket. Nous le méritions ».

Enfin, nos Bleus s’en prennent directement aux instances étatiques : « Beaucoup de chefs d’État étaient présents. Beaucoup de gouverneurs étaient présents là-bas, mais aucun représentant français, aucun politique français. Et ça, c’est un coup de gueule. Sur place, on me demandait même où ils étaient » a conclut la FFBB. Malgré la médaille de bronze, les joueurs et l’ensemble du staff ne garderont pas que des bons souvenirs de ce mondial 2019 en Chine.