Très actif durant le mercato, l’ASVEL s’apprête à débuter son EuroLeague ce jeudi à 21 heures face à Valence.

Capitaine du club villeurbannais, Charles Kahudi évoque le début de saison et parle des objectifs du club en Europe. Il a répondu aux questions des journalistes.

Estimez-vous que l’Asvel présente sa meilleure équipe depuis 25 ans ?

“En nombre de joueurs déjà, car nous sommes quinze et l’idée est que nous soyons tous interchangeables. Tout le monde a des qualités à faire valoir, est concentré, a envie de montrer et faire des choses. Et en termes de qualité et de noms sur le papier, c’est très fort. A l’entraînement, nous avons des séquences très intéressantes. L’objectif est de le reproduire de manière constante sur le terrain pour construire et arriver au bout. Tout le monde depuis un moment dit que l’Asvel est favori pour le championnat. Nous sommes habitués à ce costume-là et nous n’allons pas nous cacher avec un tel recrutement et en jouant l’Euroligue.”

Le grand objectif n’est-il pas aussi d’aller chercher la licence A en Euroligue, qui garantirait une présence longue durée ?

“En France, nous devons être champions. Ce sera difficile. On ne nous fera pas de cadeau, mais c’est mieux ainsi. On veut gagner des trophées. L’Euroligue est la cerise sur le gâteau, où nous espérons faire une saison identique à celle de l’an dernier, si ce n’est mieux. Pour cela, il faut encore travailler. Pour la licence A d’Euroligue? C’est l’objectif du club bien entendu. Il veut s’inscrire dans la durée sur cette Euroligue mais nous, en tant que joueurs, on ne pense pas vraiment à cela, car certains d’entre nous sont là pour une année, peut-être deux. Les objectifs du club sont là et ils sont excitants, mais nous sur le terrain, nous voulons performer, gagner des matches de prestige comme des rencontres moins importantes pour aller chercher des titres”.

Vous abordez cette saison avec une certaine pression et avec un nouvel entraîneur quasiment novice, TJ Parker.

“Le coach a quand même une certaine expérience en tant qu’assistant. Il a assuré des intérims par le passé. Il a un encadrement autour de lui qui est très motivé et qui travaille vraiment beaucoup pour faire en sorte que cette armada aille dans la bonne direction. Maintenant, nous sommes les garants sur le terrain, car nous avons de l’expérience, des jeunes qui ont faim dans un cocktail assez bien construit. Nous sommes tous ensemble face à un challenge excitant. Stressant? Oui et non car c’est du basket. Il faut que nous nous amusions et que nous prenions du plaisir pour en donner aux spectateurs et téléspectateurs. On est l’Asvel avec des objectifs très élevés que l’on doit être en mesure d’aller chercher”.

Propos recueillis en conférence de presse