L’affaire Sterling connaît l’un de ses derniers épisodes. La Los Angeles Superior Court va se prononcer sur la vente des Los Angeles Clippers, contestée par son propriétaire.

Affaire Sterling, suite et bientôt fin. Donald et Shelly Sterling se retrouvent devant la Los Angeles Superior Court depuis lundi pour régler la question des Los Angeles Clippers. Le premier, suspendu à vie par la NBA en raison de son dérapage raciste, conteste la vente de la franchise négociée par sa femme, d’accord avec Steve Balmer, ancien patron de Microsoft, pour un total d’1,75 milliard de dollars.

Absent lors de l’ouverture du procès lundi, Donald Sterling a tenté un dernier coup par l’intermédiaire de ses avocats pour renvoyer l’affaire devant un tribunal fédéral. Demande rejetée, la Los Angeles Superior Court, qui gère notamment les questions successorales, était apte à juger ce dossier.

L’homme d’affaires a été cité à comparaître comme témoin par l’avocat de sa femme et ses avocats ont assuré qu’il se présenterait mardi. Deuxième témoin, un neurologue a confirmé que Sterling était atteint de la maladie d’Alzheimer depuis zau moins trois ans, possiblement cinqz, confirmant les informations des médias américains.