C’est à une véritable boucherie que sont venus assister les fans de Philadelphie Wells Fargo Center, durant la nuit de lundi à mardi. Les 76ers ont tout simplement été démolis par San Antonio (68-119).

Gregg Popovich avait décidé de faire tourner pour le déplacement des Spurs sur le parquet de Philadelphie, durant la nuit de lundi à mardi. Privée de Kawhi Leonard, Tim Duncan et Manu Ginobili, la franchise texane a tout de même réalisé un véritable carton face à la plus mauvaise équipe de ce début de saison (68-119). Un écart de 51 points difficile à digérer pour les fans de 76ers.

Porté par une excellent LaMarcus Aldridge (26 points à 11/15), les Spurs ont aussi pu compter sur un bon Tony Parker (12 points à 5/8, 4 rebonds, 6 passes) et un Boris Diaw utile (7 points, 3 rebonds, 5 passes). Les deux Français n’ont évolué que 17 minutes chacun, Popovich profitant du large écart pour faire tourner son équipe. Avec 18 victoires au compteur, les Spurs restent accrochés aux basques de Golden State, auteur d’un début de saison parfait (22 victoires en autant de matches).

Tous les résultats :
Detroit – Charlotte Hornets 84-104
San Antonio – Philadelphie 119-68
Washington – Miami 114-103
Dallas – New York Knicks 104-97
Los Angeles Lakers – Toronto 93-102
Phoenix – Chicago 103-101
Portland – Milwaukee 88-90
Los Angeles Clippers – Minnesota 110-106
Boston – Nouvelle-Orleans 111-93