Joakim Noah est de retour à l’entraînement. Le pivot présente ses excuses après sa suspension de vingt matches pour dopage. Un accroc de plus dans une carrière qui suit une pente descendante.

Samedi, la sanction est tombée. Joakim Noah a écopé d’une suspension de vingt matches pour infraction à la réglementation sur les substances prohibées, en raison de l’absorption d’un complément alimentaire. J’ai fait une erreur, la saison a été difficile, je veux présenter mes excuses à mes coéquipiers, à mon équipe, j’ai laissé tomber beaucoup de personnes, a expliqué Joakim Noah. C’est une période difficile, mais je vais en tirer des enseignements, je vais rebondir, j’ai pris ce complément alimentaire en pensant que cela pouvait aider mon corps confronté à des blessures, cela s’est retourné contre moi, a-t-il expliqué. Il n’y avait pas de mauvaises intentions de ma part, j’ai coopéré avec la NBA, la suspension de vingt matches est sévère, mais elle est là, à moi de rebondir, a ajouté l’ancien pivot des Chicago Bulls. C’est mon erreur, elle n’a rien à voir avec l’équipe, je vais l’assumer comme un homme, a conclu Joakim Noah.

Absent sur blessure depuis le 4 février, l’encadrement médical des Knicks lui a donné son feu vert pour reprendre la compétition cette semaine. Comme les chances de participation aux play-offs sont quasiment nulles, Noah ne rejouera pas avant la saison prochaine. Il manquera d’ailleurs les 12 premiers matches de la saison 2017-2018. Depuis son titre de meilleur défenseur de NBA en 2013-14, il a enchainé les saisons décevantes perturbées par des blessures à un genou (2014-15) et à une épaule (2015-16). Alors qu’il pensait relancer sa carrière à New York, la ville où il a grandi, en signant l’été dernier un contrat de quatre ans, d’une valeur de 72 millions de dollars, Noah n’a disputé que 46 matches avec les Knicks avec des moyennes de 5 points et 8,8 rebonds en 22,1 minutes de jeu par match.