Le doute n’était pas vraiment permis. Les San Antonio Spurs ont décroché, samedi, leur septième victoire consécutive et leur qualification pour les play-offs, en venant à bout de Minnesota (97-90) en prolongation.

Les San Antonio Spurs (48 victoires-13 défaites), malgré un Tony Parker limité à 3 points samedi, peuvent encore croire à la première place de la conférence Ouest qui semblait pourtant promise à Golden State. Les Spurs reviennent sur les talons des Warriors (50 victoires-11 défaites). Des Warriors ont perdu sur blessure Kevin Durant, au moins pour quatre semaines, et viennent de concéder deux défaites consécutives en saison régulière pour la première fois depuis avril 2015.

Cette victoire est doublement importante pour San Antonio : elle leur offre un billet pour les play-offs pour la vingtième saison consécutive, ce qui permet à Gregg Popovich d’égaler le record de Phil Jackson avec les Chicago Bulls et les LA Lakers dans les années 1990 et 2000.

Dans le même temps, les LA Clippers ont stoppé l’hémorragie en s’imposant à Chicago (101-91) tandis que, à l’Est, Cleveland ((42 victoires-19 défaites)) est toujours solidement installé à la première place malgré sa nette défaite à Miami (120-92). Il faut dire que LeBron James et Kyrie Irving ont été laissés au repos pour cette rencontre.