La vente des LA Clippers avance… Lundi, Donald Sterling a perdu une bataille judiciaire face à sa femme, qui souhaite vendre la franchise à Steve Ballmer. Mais le sulfureux propriétaire des Clippers ne s’avoue pas encore vaincu.

Toujours sous la férule de Donald Sterling, les LA Clippers pourraient bientôt être vendus. Lundi, le milliardaire américain a perdu une bataille judiciaire, dans sa guerre qui l’oppose à sa femme. Le tribunal de Los Angeles a donné le feu vert à la vente de la franchise de basket à Steve Ballmer, ancien dirigeant de Microsoft et aussi milliardaire de son état. Une transaction qui se ferait autour des deux milliards de dollars. Dans ce procès, c’est son éviction à la tête de la holding familial possédant le club qui était débattu. Deux experts médicaux ont démontré que Donald Sterling était atteint de la maladie d’Alzheimer et qu’il n’était plus en état de prendre des décisions.

Sterling était opposé dans ce dossier à… son épouse. Séparé mais pas encore divorcé, le couple Sterling s’est déchiré autour de ce dossier. C’est Mme Sterling qui avait négocié la vente du club avec Ballmer. Une vente record, puisqu’aucune franchise n’a déjà été vendue à ce prix. Après avoir dans un premier temps donné son accord pour la vente de la franchise, Donald Sterling s’était par la suite rétracté brutalement à la fin du mois de mai, lançant du même coup la bataille judiciaire.

Pour rappel, Donald Sterling avait été radié de la NBA pour avoir proféré en avril des propos racistes enregistrés à son insu par sa petite amie. Depuis, Sterling a présenté ses excuses, mais ne compte pas vendre son bien. D’ailleurs, ses avocats ont déclaré avoir l’intention de faire appel de cette décision et de se battre jusqu’au bout.