Ce vendredi, la NBA a annoncé l’identité des deux équipes qui disputeront le All Star Game. Le Français, Rudy Gobert et pivot du Jazz était très proche mais n’a pas été convoqué. Il a montré toute sa déception suite à cette non convocation.

 

On vous a vu en larmes vendredi lorsque vous avez réagi publiquement pour la première fois à votre non-sélection pour le All Star Game. Avez-vous digéré la déception ?

“La déception est toujours là. C’est une chose pour laquelle j’ai beaucoup travaillé. Ce n’est pas une fin en soi, mais c’est une reconnaissance que j’attends depuis longtemps et que j’aurais bien aimé avoir cette saison. Ça compte pour mon pays, pour ma famille. Après, ce n’est pas le plus important. L’objectif principal c’est de continuer de gagner des matches et de se qualifier pour les play-offs”.

Et à titre individuel ?

“Continuer de progresser et prouver que je mérite ma place même si j’ai déjà gagné le titre de meilleur défenseur de l’année la saison dernière. Et je vais sûrement le regagner cette année. J’ai ma place parmi les meilleurs”.

Avez-vous vécu cette non-sélection comme un manque de respect envers votre équipe, 7e de la conférence Ouest et demi-finaliste de conférence la saison dernière ?

“Clairement. Il faut que le système de sélection change. Il n’est pas bon. La manière dont les votes sont faits est biaisée. Même si ce sont les coaches qui votent pour les remplaçants, il y a beaucoup de politique qui entre en jeu. Certains votes sont faits de manière à ce qu’un joueur en particulier soit sélectionné. Il y a énormément de relationnel. Au final, il y a des joueurs qui méritent d’être au All Star Game et qui n’y sont pas alors que d’autres qui méritent un peu moins y sont. En plus, les votes ne sont pas publics. Chacun fait ce qu’il veut”.

Sur Twitter, les joueurs de Golden State Draymond Green et Andre Iguodala se sont moqués de vos larmes. Comment avez-vous réagi ?

“Ça ne me fait ni chaud ni froid. C’est leur opinion. Je sais qui je suis et d’où je viens. S’ils veulent jouer un personnage, qu’ils le fassent. Moi, je vais continuer de faire ce que je fais”.

Qu’est-ce qui vous fait dire que vous allez gagner le titre de meilleur défenseur de l’année pour la deuxième saison d’affilée ?

“Il suffit de regarder les stats. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. (Gobert affiche des moyennes de 15,2 points, 12,8 rebonds et 2,2 contres par match depuis le début de la saison). Mais il reste encore beaucoup de temps. Je ne suis pas concentré sur ça. Pour l’instant, je suis focalisé sur les résultats de mon équipe. On parlera du reste quand ce sera le moment”.

Propos recueillis par Daniel HOFFMAN