Dans l’ombre de ses coéquipiers Yvan Muller et de Sébastien Loeb en début de saison, Jose Maria Lopez, le troisième pilote Citroën, leur a brûlé politesse. L’Argentin, parti en pole position, devient champion du monde de WTCC en remportant la Course 1 sur le circuit de Suzuka

Le dernier rival de Pechito Lopez pour le titre mondial, son coéquipier français Yvan Muller, champion du monde en titre, était parti en première ligne, à côté de lui, mais a été victime d’une crevaison puis a abandonné.

Jose Maria Lopez ne peut donc plus être rejoint au classement du Championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC) alors qu’il reste trois courses à disputer, une à Suzuka et deux à Macao. C’est la première fois qu’un Argentin est champion du monde, en sport automobile, depuis Juan Manuel Fangio, sacré pour la 5e fois en 1957, en Formule 1.

Lopez, 31 ans, a débuté en karting, en Italie, puis a gagné des courses en Formule Renault. Il a failli accéder à la Formule 1 dans une écurie américaine, baptisée US F1, qui n’a jamais vu le jour. Plusieurs fois champion d’Argentine dans des voitures de tourisme, Lopez a gagné neuf courses cette saison, soit deux fois plus que Muller (4 victoires).
Résultats

Course 1
1. Jose Maria Lopez (ARG/Citroën C-Elysée)
2. Tom Chilton (GBR/Chevrolet Cruze)
3. Sébastien Loeb (FRA/Citroën C-Elysée)
4. Norbert Michelisz (HUN/Honda Civic)
5. Hugo Valente (FRA/Chevrolet Cruze)
6. Gabriele Tarquini (ITA/Honda Civic)
7. Tom Coronel (NED/Chevrolet Cruze)

Course 2
1. Gabriele Tarquini (ITA/Honda Civic)
2. Dusan Borkovic (SRB/Chevrolet Cruze)
3. Norbert Michelisz (HUN/Honda Civic)
4. Tom Coronel (NED/Chevrolet Cruze)
5. José Maria Lopez (ARG/Citroën C-Elysée)
6. Yvan Muller (FRA/Citroën C-Elysée)
7. Sébastien Loeb (FRA/ Citroën C-Elysée)