Du fait des nombreux incendies en Australie et notamment ceux qui font rage près du site de Coffs Harbour en Nouvelles-Galles du Sud, les organisateurs du rallye d’Australie se sont vus dans l’obligation d’annuler l’épreuve. Elle représentait la dernière manche du Championnat du monde des Rallyes WRC 2019.

Il n’est pas judicieux d’organiser le rallye compte tenu de l’intérêt supérieur représenté par la sécurité de toutes les personnes impliquées dans l’épreuve et, bien entendu, de toute la communauté plus largement“, a déclaré Andrew Papadopoulos, président du Rallye d’Australie. “Nos pensées vont à la population de Nouvelle-Galles du Sud, et notamment aux personnes ayant perdu des êtres chers, leurs emplois et leurs foyers suite aux incendies dans le nord de l’État“, a-t-il continué alors que les feux sévissent. Trois personnes ont perdu la vie.

Hyundai remporte le titre chez les constructeurs !

Pour la première fois de son histoire, Hyundai devient champion des constructeurs. L’équipe, où a notamment évolué le Français Sébastien Loeb, compte 18 points d’avance sur Toyota. “C’est le résultat de nombreuses années de travail acharné de la part de tout le monde chez Hyundai Motorsport“, a réagi Andrea Adamo, patron de l’équipe. “Cette saison a été incroyablement compétitive et nous espérions pouvoir nous battre jusqu’à la fin mais nous pouvons tous être fiers de toutes nos réalisations individuelles en tant que membres de l’équipe, ce qui en fait une belle victoire collective“.

Concernant le classement des pilotes, c’est logiquement l’Estonien Ott Tänak qui s’est imposé. Lui qui va rejoindre Hyundai l’an prochain a déjà été titré à l’issue du Rallye de Catalogne, il y a trois semaines. Il devance le Belge Thierry Neuville et le Français Sébastien Ogier.