À l’occasion de la 13e édition de cet évènement, pas moins de trois prototypes uniques seront exposés : les deux véhicules de sport automobile que sont la Golf Mk3 A59 ‘Rallye’ et la Golf Mk2 ‘Pikes Peak’ bimoteur, mais aussi l’élégant cabriolet Volkswagen Type 3. De plus, la Volkswagen SP 2 apportera pour sa part une touche d’exotisme brésilien en Rhénanie, tandis que le cabriolet Beetle 1303 et la ‘Yellow Black Racer’ sont la promesse du plaisir de conduite estivale.

Le vrombissement des moteurs qui résonne sur tout le site, une multitude d’expositions captivantes consacrées à onze décennies d’histoire et de sport automobile, le tout, combiné de paddocks thématiques, de musique et d’art de vivre : ce n’est pas un hasard si la garden-party automobile donnée dans le parc du château historique Schloss Dyck, protégé par des douves, est qualifiée de « Goodwood allemand ». Une fois de plus, en 2018, les vibrations propres aux Classic Days, nées de la rencontre entre sport automobile, musée en plein air, concours d’élégance et passionnés, attireront plusieurs dizaines de milliers de visiteurs au Schloss Dyck.

Rêves en plein air dans le Classic Corner 

L’été étant le temps des cabriolets, c’est logiquement que Volkswagen Classic présentera deux cabriolets récemment restaurés, sur son stand du paddock Classic Corner. Comme neuf, le cabriolet Type 3 bleu datant de 1961 est un cabriolet de rêve. La version ouverte de la Volkswagen 1500 forme une symbiose réussie entre la technologie de Volkswagen, déjà éprouvée et perfectionnée, et l’expertise de Karmann dans le domaine des toits décapotables. Cette quatre places n’a cependant jamais été produite en série, seuls quelques modèles fabriqués à la main ont vu le jour.

La variante américaine de la Beetle 1303 cabriolet que l’on pourra admirer provient de la collection automobile de Volkswagen Osnabrück. Animée par un 1,6 l de 50 ch et construite en 1980, elle a récemment été restaurée et arbore une nouvelle livrée métallisée Viper Green.

Colorée et exotique

La Volkswagen SP 2 de 1974 apportera une touche d’exotisme au festival rhénan. Fabriquée par Karmann Ghia do Brasil à São Paulo entre 1972 et 1976, ce coupé sport à moteur arrière repose sur le châssis de la Volkswagen 1600 Type 3. Animée par un moteur de 65 ch, cette Brésilienne aux lignes racées n’a malheureusement jamais été commercialisée sur le marché européen. La SP 2 présentée aux Classic Days est un spectacle particulièrement rare sur le sol européen en raison de sa couleur d’origine (aujourd’hui restaurée), le Violetta Pop.

Un autre véhicule aux couleurs attrayantes attirera le regard des visiteurs dans le Classic Corner : il s’agit de la Beetle GSR jaune et noire, l’une des 3 500 unités de ce modèle produit en 1973. Basée sur la Volkswagen 1303 S avec un moteur 1,6 l délivrant 50 ch, elle marque l’apogée de la Beetle dans les années 1970. A l’époque, la GSR a fait sensation pour une autre raison : en effet, on craignait que les automobilistes ne voient dans sa livrée bicolore (Saturn Yellow et Matt Black) qu’une incitation à conduire vite. C’est maintenant un modèle particulièrement recherché.

La ‘Yellow Black Racer’, prendra part à l’épreuve spéciale Passion Pace Performance organisée dans l’Autostadt, tout comme la Volkswagen SP 2.

Les raretés du sport automobile aux Racing Legends

Les Racing Legends se déroulant durant l’événement sont l’occasion pour des véhicules historiques de course et de rallye de faire revivre le sport automobile d’antan sur un circuit de 2,8 km. Volkswagen Classic alignera deux véhicules de rallye uniques au départ de cet évènement.

Présente au sein du paddock New Drivers, la Golf Mk3 A59 ‘Rallye’ de 1993 ravira les visiteurs bien au-delà du cercle des fans de rallye. Le véhicule, qui bénéficie une puissance de 275 ch, a été conçu par Volkswagen Motorsport et fabriqué par l’entreprise Schmidt à Cadolzburg. La Golf Mk3 A59 ‘Rallye’ est en parfait état de marche, une fois de plus après une révision complète, elle reprendra la route pour la première fois aux Racing Legends.

Autre modèle unique en son genre visible au château de Dyck : la Golf ‘Pikes Peak’ bimoteur, au volant de laquelle le pilote professionnel de rallye Jochi Kleint a disputé l’édition 1987 de la Pikes Peak International Hill Climb, la course de côte la plus difficile au monde, pour Volkswagen Motorsport. Basée sur la Golf Mk2 GTI 16V, ce prototype hors normes tire sa puissance de deux motorisations opérant indépendemment l’une de l’autre lui procurant une puissance totale de 652 ch. Jochi Kleint prendra à nouveau le volant de la Golf lors des épreuves spéciales prévues du paddock New Drivers.

Première allemande pour une légende de Pikes Peak au Schloss Dyck

Volkswagen n’en oublie pas pour autant de se projeter dans le futur aux Classic Days, puisque l’I.D. R Pikes Peak1 de 680 ch célébrera sa première allemande au Schloss Dyck. Cette voiture de course 100 % électrique a non seulement battu le record de la catégorie des véhicules électriques à l’occasion de la Pikes Peak International Hill Climb en juin 2018 avec le Français Romain Dumas au volant, mais elle a aussi établi un nouveau record historique en réalisant un temps de 7 min 57 s 148. Non contente de l’exploit, l’I.D. R Pikes Peak a récemment établi un autre record des véhicules électriques à 43,86 s au Goodwood Festival of Speed. L’Autostadt accueillera le double détenteur du record dans le cadre de l’exposition Passion Pace Performance, prévue dans la ‘Sophoren-Allee’.