Peugeot a lancé il y a quelques mois sa nouvelle transmission EAT8… L’occasion de proposer une nouvelle version haut de gamme essence de sa 308 GT, dotée dorénavant de 225 ch. Légèrement moins agressive que  sa grande soeur la 308 GTi, cette version grand tourisme n’en demeure pas moins un régal de conduite, d’une précision redoutable sur l’asphalte.

Cela n’aura échappé à personne, la montée en gamme de Peugeot ces dernières années est fulgurante. Côté design, rien à dire… les choix sont judicieux et font l’unanimité. Les lignes sont sobres et racées, modernes et épurées. Un sans faute incontestable.

Outre ses badges spécifiques, la finition GT se distingue du reste de la gamme par un bouclier avant doté de larges prises d’air, d’un jonc inférieur peint en noir et d’une calandre dotée de multiples facettes chromées, façon damiers. A l’arrière, une jupe spécifique embarque une double canule d’échappement chromée, à laquelle s’ajoutent des jupes latérales et des jantes alliage diamantées spécifiques de 18 pouces. La 308 GT prend discrètement des allures sportives, sans jamais tomber dans l’excès.

Une motorisation séduisante

Côté châssis et motorisation, là encore, la marque au Lion se surpasse. Récemment sortie des usines, la 308 GT PureTech 225 en est la preuve flagrante. Voyant la puissance de son 4 cylindres 1.6 PureTech passer de 205 à 225 ch, la berline compacte, qui inaugure la transmission EAT8 (au tarif de 2500 euros), frôle la perfection.

Parfait compromis “confort/plaisir de conduite”, la 308 GT PureTech 225 séduit d’entrée. En ville, la consommation, très raisonnable pour une berline aussi puissante, couplée à sa capacité d’adaptation environnementale, en font presque oublier qu’il s’agit d’une voiture de sport. La petite lionne s’insère silencieusement dans le trafic, avec discrétion et élégance.  C’est sur route “rapide” que la 308 GT PureTech 225 se livre totalement. Le moteur, au couple impeccable, dispense de belles accélérations et permet de jolies reprises. Il faut dire que la rapidité de la boite automatique EAT8 y est pour beaucoup…

Pour pallier au silence caractéristique du moteur, Peugeot a introduit un mode “sport”, qui complète le mode “Eco”, peu efficace au demeurant. Une sonorité agressive est diffusée dans les enceintes … Amusant pour certains, ridicule pour d’autres, Sport.fr a été séduit par ce “gadget” digne de la génération 2.0…

Consommation réduite

Côté consommation, force est de constater que cette 308 GT PureTech 225 a peu de rivales. Pour accomplir un Paris-Toulon, nous avons réalisé une moyenne de moins de 8,0 l/100 km sur autoroute à vitesse légale, avec de très belles accélérations. Au regard de la puissance du véhicule, c’est un très bon résultat.

Notre avis ? 

Vous l’aurez compris, la rédaction a été enthousiasmée par cette Peugeot 308 GT PureTech 225 aux dimensions idéales et au comportement routier et citadin exemplaires. La consommation limitée constitue en outre l’un des gros points forts de cette GT, disponible à partir 34 650 euros. Le châssis, toujours aussi exceptionnel, a fini de nous convaincre.