Le Norvégien Mads Ostberg (Citroën) mène vendredi le Rallye d’Australie à l’issue de la première journée devant le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota) et l’Irlandais Craig Breen (Citroën). Pour l’instant, dans la lutte pour le titre mondial, Sébastien Ogier (M-Sport Ford), 7e, a l’avantage au plan comptable sur le Belge Thierry Neuville (Hyundai), 10e.

Mads Ostberg possède six secondes 8/10 d’avance sur Jari-Matti Latvala et huit secondes 7/10 sur Craig Breen, qui a heurté un petit kangourou dans la première spéciale. Au terme de l’ES8, dans la lutte à trois pour le titre, Sébastien Ogier (M-Sport Ford), 7e, a l’avantage sur le Belge Thierry Neuville (Hyundai), 10e, et l’Estonien Ott Tänak (Toyota), 5e. Tänak compte 21 secondes d’avance sur Ogier et 55 secondes sur Neuville. Si les choses en restaient là, dimanche Ogier remporterait une sixième couronne mondiale d’affilée.

Le Français, handicapé par le fait d’ouvrir la route, a profité des malheurs de ses rivaux. Tänak a perdu son pare-chocs avant en plongeant dans un fossé rempli d’eau au cours de l’ES5, et a souffert ensuite de problèmes aérodynamiques, même s’il a tout de même devancé Ogier sur les 26 km de cette spéciale. Et Neuville, qui venait de remporter l’ES5, a crevé dans la spéciale suivante à la réception d’un saut, endommageant tout le côté arrière gauche de sa i20. M-Sport a également fait jouer les consignes d’équipe pour intimer l’ordre au Gallois Elfyn Evans et au Finlandais Teemu Suninen de ralentir afin de laisser passer Ogier devant eux au classement général. Conséquence de sa dégringolade au classement, Neuville, qui a failli terminer dans un tas de sable lors de l’ES7, va devoir ouvrir la route samedi, une difficulté supplémentaire à moins que les fortes pluies attendues ne changent la donne. “On ne perd pas espoir. Bien que nos chances soient maintenant réduites, on ne sait pas ce qui va se passer au cours des deux prochains jours”, a souligné le vice-champion 2013, 2016 et 2017.

Au classement des constructeurs, Hyundai a également perdu très gros dans son duel avec Toyota puisque son pilote norvégien Andreas Mikkelsen a abandonné en partant à la faute dans un fossé au cours de l’ES3.

 

Classement après l’ES8

1. Mads Ostberg-Torstein Eriksen (NOR/Citroën C3) 53:37.4
2. Craig Breen-Scott Martin (IRL-GBR/Citroën C3) à 6.8
3. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (FIN/Toyota Yaris) 8.7
4. Hayden Paddon-Sebastian Marshall (NZL-GBR/Hyundai i20) 12.5
5. Ott Tänak-Martin Järveoja (EST/Toyota Yaris) à 16.9
6. Esapekka Lappi-Janne Ferm (FIN/Toyota Yaris) 28.3
7. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Ford Fiesta) à 38.2
8. Elfyn Evans-Daniel Barritt (GBR/Ford Fiesta) 45.2
9. Teemu Suninen-Mikko Markkula (FIN/Ford Fiesta) 47.2
10. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20) 1:11.9